Le suivi des peuplements de poissons

En 2014 et 2017, les premiers suivis des peuplements de poissons par système de caméras rotatives ont été entrepris en partenariat avec l’IFREMER (technique STAVIRO).

Les résultats de ces campagnes montrent que l’état général des peuplements de poissons, toutes espèces confondues, est satisfaisant. Toutefois, les familles de poissons sont affectées différemment par la pression de pêche. Ainsi, si on s’intéresse aux grands carnivores (les mérous, les vivaneaux, les capitaines et les carangues), leur état est qualifié de non satisfaisant. Plus spécifiquement, les plus grandes espèces ciblées historiquement (taille maximale supérieure à 1 mètre) sont rarement, voire non observées dans les comptages sur les habitats du lagon et des pentes externes et de l’Iris et ce jusqu’à 60 mètres de profondeur. Cette situation est caractéristique d’une pression de pêche excessive sur des espèces généralement qualifiées de vulnérables.

A moyen terme, la pêche de certains poissons pourrait ne plus être possible, et notamment les grands carnivores (mérous, vivaneaux, capitaines et carangues) et les espèces de grande taille historiquement pêchées.
De nouveaux suivis sont prévus en fin d’année 2022.

STAVIRO en fonctionnement

Caméra STAVIRO en train de filmer la vie marine

Grégoire Moutardier / OFB

Caméra STAVIRO en train de filmer la vie marine

Grégoire Moutardier / OFB

Mieux comprendre en vidéo